Confidences

Projets Photos,

Un moment passé ensemble.
Un moment dans un endroit qu’ils ont choisi, qui leur est cher ou tout simplement dans lequel ils se sentent bien ou qu’ils apprécient.
Un moment où l’on apprend à s’arrêter, se poser, se raconter, aussi, et qui m’a permis de mieux les connaitre à travers ce lieu qui raconte une partie de leur histoire !
Une confidence…
Une ouverture sur un jardin secret…

38 de mes amis ont relevé ce challenge, et sont passés devant mon objectif !

Ils n’avaient pour la plupart jamais posé devant un appareil photo, et je suis très touchée qu’ils se soient prêtés au jeu avec tant de bonne volonté…
Je les remercie de leur courage, de leur confiance, et de m’avoir offert, au fil des séances, une aventure humaine formidable et inoubliable !

0DSC_4847[1500]Un rendez-vous dans une gare de campagne, Florent arrive en train, il fait gris, ou plutôt… blanc.
Il me guide, en voiture, et on s’arrête au bord des rails.
Une gare de triage nous attend avec des trains qui passent parfois, des voies désaffectées, des trains en attente, un autorail laissé là.
Des wagons saccagés, taggés, parfois brulés, ouverts à tout vent…
Le temps semble s’être arrêté.
On grimpe dans les wagons, sur les wagons, je m’émerveille et ça le fait rire.
Il me raconte l’histoire de cette gare, et me montre une ancienne commande d’aiguillage manuelle, ce sera ici qu’on fera la séance…


IMG_8231 [1500]Ici, on est encore à Lyon, et pourtant, avec ce soleil bientôt couchant, on se croirait en vacances… ailleurs !
Étienne m’emmène devant un treuil à péniche, qui a résisté au temps, et a vu la transformation des bords du fleuve.
Une péniche amarrée à coté semble attendre.
La séance a lieu ici, sous les yeux de ses occupants qui nous abordent, intrigués par notre séance.
Ils nous parlent du treuil, des péniches, et de leur histoire…
Le soleil se couche peu à peu, et nous finissons les photos sous une magnifique lumière…


IMG_8446 [1500]Les pierres dorées, la terre dorée, quelque part dans le beaujolais…
Il fait gris mais qu’importe, cet or illumine le paysage.
Thierry m’emmène en voiture, au milieu de nulle part au dessus d’un hameau perdu.
On descend ensuite à pied, dans les broussailles, une forêt, pour découvrir une ancienne tour, un ancien pigeonnier, on ne sait pas vraiment. Cachée, presque indécelable au milieu des arbres, elle est ce lieu qu’il affectionne, et qui nous accueille pour une séance dorée…


IMG_8644 [1500]Un hôpital, des bâtiments construits, reconstruits, détruits, réarrangés, classés…
Évelyne m’emmène dans des dédales de couloirs, d’escaliers gigantesques, de bâtiments rajoutés, de portes murées.
On s’arrête sur un toit devant une horloge et son mécanisme.
Un grincement à chaque minute…
L’aiguille tourne, pourtant, elle n’est pas à l’heure.
On repart, en quête cette fois d’une église inaccessible.
On cherche une porte, une personne qui pourrait nous aider discrètement à entrer.
On trouve… un guide improvisé qui nous raconte les secrets architecturaux du lieu, de l’hôpital, de l’église.
Une matinée étrange et étonnante, une découverte…


IMG_8790 [1500]Lorsque l’on nait sur cette colline, on la garde toujours dans son cœur, et on finit par y revenir…
Alors pour notre séance, Cécile a choisi de descendre ses pentes, au gré d’une promenade improvisée…
C’est l’hiver, mais les températures sont douces, le soleil est avec nous, et on part redécouvrir ces recoins, ces traboules, ces cours, ces escaliers, ces ruelles… et bien sûr, des points de vue inoubliables de notre ville.
On se laisse attraper par une lumière, ou une impression, on essaye, une pose, un regard, un angle.
Et elle illumine mes photos de sa bonne humeur et de sa gaité.
Mais bientôt, fatalement, trop vite, on est en bas de la colline et la balade est finie.
Mais les souvenirs, eux, sont toujours là…


IMG_9520_New1[1500]Lyon, une ville riche de son histoire, de son patrimoine architectural…
Et ça, même les extra terrestres l’ont bien remarqué…
Et Stéphanie aussi… Elle me propose une rencontre du troisième type dans ce lieu de spectacle original.
Elle est souriante et entourée de ses comparses Dark patate et Stitch, amis de toujours…
Le bleu sera le titre de cette séance !
Le bleu du ciel, celui de ses ongles, de ses paupières, de son sourire, et bien sûr, de sa joie de vivre…


_IMG_0787-final[1500]Angélique m’a fait découvrir cet endroit il y a quelques temps déjà, et je me souviens de mon émerveillement en découvrant au détour d’un chemin ce lieu particulier…
De nuit, l’ambiance est très différente, et la madone illuminée parait encore plus présente qu’en journée… presque surnaturelle !
Des jeux d’ombres et de lumières, une jolie robe, les lumières des villages en contrebas à perte de vue : un lieu parfait pour un rendez-vous romantique.
Alors elle est venue avec le champagne…
Mais où se cache son invité ?


IMG_1057 [1500]Notre seconde rencontre a eu lieu ici, et c’est cet endroit qu’Isabelle a choisi pour notre séance !
Les couleurs sont vives et lumineuses et se prêtent bien à notre humeur rieuse du moment !
A peine arrivée, elle se sent comme chez elle, et joue avec le muret, les bancs, le lion, le lieu…
Moi, je cherche juste le meilleur angle, et elle n’en finit plus de rire, d’essayer de nouvelles poses…
J’essaie de suivre et de ne rien rater de ses yeux pétillants et de son rire devant les yeux amusés des touristes…


IMG_1205 [1500]On n’est plus à Lyon…
Et pourtant…. Juste à coté !
L’eau, la mer, les bateaux, on s’y croirait !
C’est encore l’hiver, il y a du vent, mais Magali a décidé que l’été était là, de retour !
En femme corsaire, elle m’a emmenée en voyage sur un voilier dans ce lieu étonnant !
Et moi, pendant quelques heures, j’y ai cru…


IMG_1239 [1500]« Tu montes, tu ne t’arrêtes pas pour regarder, tu montes, tu ne prends pas de photos, tu ne parles pas, tu montes ! »
Alors je l’ai suivi et on est monté…
5 étages plus hauts, une porte forcée qu’on franchit, encore un étage, une autre porte, et là… On y est…
Une pièce interdite, vide, avec 4 fenêtres, et une vue imprenable sur Lyon.
On chuchote, puis on finit par l’habiter, l’investir, pour s’y installer comme si elle était notre maison, cette pièce.
Pascal a froid, bien sûr, mais peu importe, ses yeux brillent : c’est cet endroit qu’il voulait me faire découvrir…


IMG_1793 [1500]La nuit tombe.
On traverse le cimetière pour arriver devant un monument funéraire qui semble sorti des contes de la crypte !
Karine voudrait une rose rouge, et après quelques négociations avec les habitants du lieu, elle a l’autorisation d’emprunter une fleur…
La chapelle funéraire semble abandonnée.
Derrière la grille, une croix penchée, ou en train de tomber…
De nombreux noms sont inscrits sur la stèle…
On les lit, se recueille, et on s’invite à l’intérieur, presque apeurées pour cette séance…


IMG_1916 [1500]On entre dans un immeuble et Ingrid ouvre une fenêtre… qui est une porte vers un autre monde, un autre temps : le hall d’un ancien hôtel du XIXème qui tombe en ruine, là, en plein centre ville !
On s’imprègne du lieu, puis, par le miracle des vacances, et de certains occupants intéressés, on passe par une fenêtre du 2ème étage et nous voila sur la galerie, juste sous la verrière, surplombant le hall, découvrant émerveillées le décor en stuc qui s’effrite.


IMG_2416[1500]Une longue montée d’escaliers le long d’un château disparu.
Un détour par un petit chemin bordé de primevères qui nous ferait presque oublier qu’on est toujours à Lyon…
Quelques acrobaties pour trouver un bon angle, une bonne pose, et on reprend notre ascension…
Puis, une rencontre inopinée avec un habitant des quelques maisons perchées au dessus de cet escalier : un célèbre guide lyonnais qui accepte de nous recevoir sur sa terrasse pour quelques photos !
Il fait beau, et la vue est imprenable.
Yamina est aux anges, et moi aussi !


IMG_2850[1500]C’est 100 mètres sous terre que Muriel m’emmène.
Ici, on est bien loin de Lyon… dans un tunnel de 27 km.
Un autre monde, un autre univers, une autre quête…
Un parcours pour y arriver, un dédale de couloirs, d’ascenseurs, de salles techniques, de portes…
Puis, la porte ultime !
Celle qui nous fait nous sentir minuscule face à ce jouet gigantesque et coloré !
Tout parait propre, brillant, et neuf et les techniciens, tout en bas, sont tout petits !
Mais on croise sur notre plateforme d’autres techniciens, eux de taille normale, qui s’amusent de notre séance photo incongrue…


IMG_3429[1500]J’ai du mal à suivre !
Je lui propose quelques idées, mais Olivier, le regard espiègle, m’en propose encore plus !
Il grimpe sur les murets, les bases des colonnes, les grilles, et moi, j’essaie de ne rien rater !
Des gens passent, ou s’installent sur les marches, mais peu à peu leur présence s’estompe et il ne reste que nous 2.
La passerelle nous accueille également, ainsi que le parvis tout neuf, et on profite de la séance pour admirer de près le travail de restauration de ce magnifique édifice historique habité un soir de 1986 par un célèbre musicien…


_MG_4183[1500]Ici, d’habitude, les volants sifflent, les chaussures crissent, et les tee-shirts sont mouillés.
Les rires et les cris remplissent la salle.
Mais aujourd’hui, tout est calme, les terrains sont à nous, pour nous…
Juste quelques enfants qui prennent un cours puis s’en vont.
Yolande m’emmène dans ce lieu où l’on s’est croisé pour la première fois.
On se retrouvera ailleurs, pour d’autres activités, mais la boucle est bouclée, et pour la première fois, on joue ensemble, on occupe le lieu.
Chacun son job, ou chacun son jouet.
Elle la raquette, moi l’appareil photo.
Elle me conseille sur mon jeu, je l’aide à prendre la pose.
Un échange, une amitié… une confidence…


_MG_4680[1500]Nous sommes au quatrième étage, et pourtant, au cœur d’un jardin !
A cette heure là, tout est calme et les rares visiteurs sont encore attablés au petit déjeuner…
La grotte derrière nous est encore occupée par des songes, et Cécilia me parle de petits bonnets tricotés à la main, et de pompons.
Une confidence souvenir, paisible et zen, et un lieu qui s’éveille doucement.
Les clichés sont à peine interrompus par quelques promeneurs qui semblent ne pas nous voir, absorbés par cet endroit magique.
Pourtant, elle et son bonnet jouent ensemble au milieu des tulipes, des arbustes en fleurs, et des arcades en fer forgé…


_MG_4794[1500]C’est dans un voyage dans le temps que Jérémie m’emmène.
Un lieu des temps lointains, oublié, puis redécouvert.
Un lieu où on se ressource, où on s’évade avec un livre, où on rêve…
Un lieu que l’on peut parfois s’approprier, certaines heures, comme aujourd’hui où les visiteurs ne font que passer, comme s’ils sentaient qu’ils étaient de trop.
Nous, on s’est senti chez nous pendant un instant, le temps d’une photo, d’une pose, ou d’une pause…


_MG_5210[1500]Les petites mains s’activent dans l’atelier de ce chocolatier lyonnais prestigieux !
L’odeur est divine et Alain se fait embaucher pour faire des œufs de Pâques !
Moi, j’essaie de trouver un petit coin pour ne pas gêner le va et vient des plateaux de chocolats, et surtout, ne rien renverser !!
On serait bien resté un peu plus longtemps à papillonner de tables en tables mais une armée de touristes a fait son apparition…
On s’est éclipsé.


_MG_5405[1500]De longs murs en pierres dorées bordent cette ruelle qui pourrait être un chemin initiatique.
Nicolas me donne rendez-vous ici, dans cet ilot tranquille et presque secret, quelques mètres seulement au dessus du brouhaha de la ville.
Un lieu paisible et calme qui lui ressemble.
Une pause complice dans notre journée, une pose entre tags, portes et portails, vue sur l’autre colline lyonnaise.
Puis, un escalier qui nous ramènera à la réalité…


_MG_5944[1500]Le week-end, ce quai se couvre de livres en tout genre.
De livres, de badauds, et d’une photographe et son modèle qui ont du mal à trouver un endroit calme pour une photo !
Thierry et sa bande dessinée se sont arrêtés à plusieurs endroits.
Ils ont descendu un escalier, et même tenté de dissimuler une poubelle ou quelques passants nonchalants et intrigués par notre séance !
Mais finalement, clic clac, la magie du moment les a fait disparaître…


_MG_6225[1500]S. dessine sur un nuage au dessus de Lyon, ou plutôt, entre ciel et Lyon.
Elle m’y a donc invitée, et j’ai découvert un lieu paisible, lumineux.
Et dans cette ambiance studieuse, pendant qu’elle imagine, rêve, peint, matérialise ses idées, je cherche à poser un cadre, immortaliser un bout de son imaginaire…
Je l’appelle parfois, pour un regard, on tourne autour de la table, sous la table même… ou finalement, derrière la fenêtre et sur le balcon…
Puis, j’ai du descendre du nuage et retrouver la vie réelle…


_MG_6642 [1500]Ces ruines antiques et ces vieilles pierres nous feraient presque oublier qu’on est toujours à Lyon.
Un peu comme si Sonia m’avait emmenée en voyage, dans un pays méditerranéen, visiter les vestiges d’un temps passé.
Elle ne se lasse pas de grimper sur une pierre, un muret, jouer avec son étole, rire de mes idées de pose parfois loufoques…
Pensive ou rêveuse, souriante ou triste, elle veut tout essayer !
Alors on cherche les bons endroits, la bonne lumière, et le temps passe… trop vite, mais le souvenir de cet après midi, lui, restera dans nos cœurs.


_MG_6808[1500]Ici, ce sont le son et l’ambiance qui sont importants.
L’image est secondaire, accessoire presque.
Il n’y a pas de musique sur une photo, pourtant, c’est elle qui est essentielle pour Manu.
Alors il m’invite dans cet endroit, que je regarde à travers mon objectif.
C’est coloré et gai.
On rit pour un rien, on parle fort et quand la lumière baisse, les musiciens montent sur scène, et nous emportent dans leur tourbillon sonore…
Chut, on l’entend presque en regardant la photo…


_MG_7138[4000]Un chemin caché, secret, invisible…
Un chemin plein de broussailles, de buis et de ronces que Didier suit, et que je ne vois pas.
Je regarde derrière et le sentier a déjà disparu, et a oublié notre passage !
Je regarde au dessus et j’aperçois vaguement le ciel entre les branchages.
Puis, cette clairière, ancienne vigne, oubliée elle aussi au milieu des herbes folles.
Et un panorama inattendu sur cette forteresse en pierre dorée !
On s’installe ici, un peu comme si on construisait notre cabane.
C’est l’enfance, les promenades en solitaire, et les endroits magiques que l’on découvre…


_MG_7307[1500]De l’eau s’écoulait le long de cet ancien aqueduc il y a fort longtemps.
Aujourd’hui, c’est en dessous qu’elle suit son cours, et lorsque Jean-François me donne rendez vous sur le parking d’un établissement de santé, je ne me doute pas qu’il me fera découvrir un petit jardin d’éden, où le temps semble s’être arrêté.
On quitte la ville et son XXIème siècle, pour entrer dans une bulle de verdure, et la quiétude du moment s’installe au fil des clichés.
Son sourire et sa douceur, en harmonie avec le lieu, me font oublier qu’il est déjà l’heure…
Le présent nous rattrape et nous devons retrouver le sol de béton.


_MG_7687[4000]C’est au bord de l’eau que Marc m’invite, un matin où les lyonnais ne se sont pas (encore ?) levés.
On part en vélo pour découvrir un paysage un peu sauvage, presque reculé.
Le temps se couvre.
Il tombe même parfois quelques gouttes, mais nous n’avons pas l’intention de rentrer.
L’occasion est trop belle de parcourir ensemble ces étendues paisibles !
De découvrir aussi une fontaine insolite, quelques souches qui jonchent une butte, ou un observatoire d’oiseaux…
Et il s’installe avec son vélo et son livre.
Il retrouve son monde pendant que je cherche le bon angle, la bonne lumière, puis son regard et son sourire toujours coquin et malicieux.


_MG_7977[1500]Les lyonnais viennent ici courir le matin pour oublier la ville.
Une fenêtre sur la nature que Frédéric affectionne.
Alors, il m’emmène arpenter ce parc aux portes de Lyon.
Au détour d’un chemin, on s’attarde sur un banc, un muret, ou un arbre.
On s’éloigne de l’entrée, les coureurs se font plus rares, un château d’eau apparaît au milieu de la végétation, qui nous rappelle la proximité de la vie urbaine qu’il faudra bien finir par rejoindre…


_MG_8142[1500]Un empereur de passage à Lyon emprunta ce sentier.
Aujourd’hui broussailleux et masqué par la route qui le longe et le fort qu’il borde, il est l’endroit idéal pour quelques photos cachées et complices.
Sébastien m’écoute et me sourit, se moque aussi de mes idées farfelues, et nous descendons peu à peu, entre tags, fleurs des champs, et escaliers pour arriver sur les quais où l’on finit notre balade.


_MG_8795[1500]C’est pour une communion avec la nature que Christophe m’invite.
Une communion qui nous aide à prendre du recul et à améliorer nos capacités à être plus heureux, en meilleure santé.
On quitte peu à peu la ville en suivant un chemin qui serpente au milieu de la plaine et des sapins.
Pourtant, la route gronde encore à quelques pas. La route, les tondeuses, les coureurs, nos voix qui se répondent, puis se taisent.
Et notre séance se déroule en silence.
Je le regarde, et il m’oublie.
Seul le bruit de l’appareil photo dérange ce moment paisible.
Ainsi que quelques véhicules, et quelques coureurs qui semblent ne pas nous voir.
Nous reprendrons ensuite le sentier pour retrouver la civilisation.
Au revoir le monde des arbres et arbustes en fleurs…


_MG_9238[1500]C’est bien loin de Lyon que Pascal m’emmène.
Sur une autre planète, un autre monde, un autre temps.
Un peu bandit, un peu contrebandier au grand cœur, il me présente ses compagnons d’aventure, et m’adopte aussi, moi, sœur chat d’un monde lointain visité par un certain docteur.
On arrive à s’isoler, un peu, suffisamment.
Un hors la loi immortalisé par une chatte nonne et infirmière, c’est peu courant, même ici.
Mes sabots de soignante me gênent et je manque plusieurs fois de trébucher, mais lui se prête au jeu avec un grand plaisir.
Un instant de calme en ce jour de fête et de retrouvailles de tous ces héros venus de tous les mondes et de tous les temps…


_MG_9978[1500]Habituellement, ici, fusent les cris et les rires d’enfants.
Mais ce matin, seuls, quelques promeneurs passent quelques mètres plus loin.
On s’approche des balançoires et autres toboggans.
Stéphanie a décidé de retrouver son âme d’enfant pour cette séance. D’abord, timidement, elle grimpe sur les cordes, les échelles, se hisse sur le mur d’escalade.
Puis, elle retrouve peu à peu son agilité et son assurance d’enfant, elle essaie chaque cachette, grimpe de plus en plus haut, et se retrouve même quelques minutes reine du monde, tout en haut du mât !
Mais bientôt, des enfants s’approchent, et dans leurs yeux, nous voyons de l’étonnement, presque un reproche.
Bien sûr ! Nous devons leur rendre leur terrain de jeu, et revenir dans notre monde d’adulte, moins gai, et moins coloré…
Mais le temps de cette séance, on y a cru !


_MG_0435[1500]Des livres, des guitares, et quelques appareils photos s’imposent comme les hôtes principaux de cette maison.
C’est ici que Xavier m’a invité. Ici ou, entre Spinoza et le petit Nicolas, il me parle de lecture et de musique.
Alors, je choisis d’investir et d’escalader le canapé pour mieux saisir l’instant, pendant qu’il lit, pendant qu’il rêve ou imagine.
Lorsque la sonnette retentit, le vie doit reprendre son cours. Je remballe mon appareil photo et retourne à la ville (trop) bruyante…


_MG_0698[1500]Une barrière de chantier s’ouvre pour nous laisser entrer.
Le bâtiment est vide, mais des câbles trainent, des outils et des échafaudages occupent l’espace.
Les étages sont à nous mais ce qui nous intéresse, c’est la cave. La cave et le grenier qui gardent leur cachet d’antan.
Notre hôte nous emmène et on découvre cette bâtisse ancienne qui recouvrait des vestiges antiques et qui deviendra un immeuble de bureaux.
Alors, Lou joue avec une perceuse et une bétonnière qui attendent là.
Elle passe la tête par une lucarne, ou s’adosse à une voute en pierre.
Notre terrain de jeu est vaste mais le temps passe trop vite.
Alors, on doit retrouver le centre ville et sa vie bruyante.
La prochaine fois que l’on repassera ici, surement, on ne reconnaitra pas le bâtiment flambant neuf qui a abrité notre séance…


_MG_1449[1500]La porte s’ouvre et Cyril me fait entrer.
Dans ce décor noir et blanc sobre et très design, une lampe aux couleurs cuivrées vient soudain illuminer un coin de la pièce.
La séance se déroulera ici, autour de cette lampe dans une ambiance feutrée, les volets parfois mi-clos, pour trouver la bonne lumière, le bon reflet…
Je le fais tourner autour de la lampe ou s’installer sur l’enceinte, mais c’est assis sur une chaise avec un livre qu’il se sentira le mieux, dans son univers, son monde à lui.


_MG_1560[1500]Les dieux étaient-il en colère, ou riaient-il aux éclats de notre séance ?
La colline avait-elle assez prié aujourd’hui ?
En tout cas, le vent s’est invité dans cette séance. Il a joué avec Anne-Laure, ébouriffant ses cheveux, essayant de l’emmener dans les airs ou de voler son chapeau et son foulard !
Mais elle ne se laissera pas faire, et farouche, elle saura s’imposer et prendre la pose au dessus de
notre ville dorée…
Un groupe de touristes italiens immortalisera également notre séance, amusé par le chapeau qui (ne) s’envole (pas), et par notre crayon qu’elle essaie d’accueillir dans sa main ou de pousser du doigt !


_MG_1904[1500]L’eau a disparu de cet étang.
L’herbe a même commencé à y pousser.
Mais c’est devant son petit frère qui lui, garde jalousement son eau que Djo me donne rendez-vous avec la chienne Mona, son inséparable compagne.
Elle arrive espérant peut-être amener l’été et le soleil, mais les nuages rodent…
J’explore et m’imprègne du lieu, lui proposant un vieux banc en pierre ou un arbre en déséquilibre comme support…
Puis elle s’amuse devant ces étangs, elle lève les bras, tourne la tête, j’essaie de capturer l’instant au bon moment car elle ne tient pas en place !
Mais un nuage, plus gros et noir que les autres, nous fera terminer un peu prématurément la séance.


_MG_2042[1500]Dans ce parc qui fait la fierté des lyonnais, beaucoup d’endroits sont propices aux photos.
Mais Bouchra m’emmène dans un lieu plus discret, sur une île où entre les arbres centenaires, on aperçoit Lyon.
Ici, on peut facilement oublier la proximité de la ville, et on peut se prendre à rêver, ou s’autoriser une pause dans son jogging, ou encore s’imaginer qu’on randonne dans un bois lointain plein de surprises !
Un petit train nous distraira parfois de notre séance.
Un train, et des amoureux en contre-bas qui ont oublié qu’ils n’étaient pas seuls au monde. On décide ensuite d’une petite halte sur un pont couvert en bois qu’elle saura animer par des poses improvisées, puis, nous retrouverons le bruit des voitures et de la ville…
Le voyage est fini !


_MG_2177[1500]C’est la fin…
J’ai voyagé dans les mondes de chacun, des mondes qui, lorsqu’on s’en donne le temps et la peine, ne vont pas si vite que cela, des mondes plein d’espoir et d’amitié !
Alors cette dernière photo, c’est un peu une dédicace…
Au terme de ces 38 séances, j’ai souhaité boucler la boucle.
Et c’est moi qui ai invité Florence en ce lieu, pour à mon tour me prêter au jeu, et passer devant l’objectif !
Une sensation différente et agréable.
Je pense à chacun de vous qui tour à tour, avez été à ma place, qui avez partagé cette expérience avec moi.
Cette dernière séance est aussi ma façon de vous remercier de chaque endroit que vous m’avez fait découvrir avec émotion, pudeur ou même, passion !
Aujourd’hui, les photos sont rassemblées sur cet album, et j’ai encore du mal à réaliser que tout cela, je l’ai vraiment vécu, jour après jour, semaine, après semaine, mois après mois…
Merci pour cette extraordinaire expérience !

Autres articles concernant : Projets Photos

16 Commentaires

  1. Sonia

    Coucou ma petite Sandrillon,
    Tout simplement extraordinaire !!! Tant de voyages au travers de ces personnes, de ces lieux, de tes textes… j’adore !!! Quel beau projet…
    Bravo, bravo….
    Bises et à très vite.

    https://www.flickr.com/photos/98518346@N07/sets/72157634526525530/with/14148578740/

    Répondre
  2. Bibich

    Le résultat est fabuleuse , des photos de grande qualité présentant des mondes intimes , des instants volés à notre routine quotidienne , des moments de révélation et de confidence en toute sincérité bravo un très beau projet je suis honorée d en faire partie.

    Répondre
  3. Djé rem

    Magnifiques photos et textes, c’est très agréable à lire et regarder.. une plongée rafraîchissante dans l’univers de chaque personne !
    Merci à toi de t’être plongé dans le mien !
    Bises

    Répondre
  4. Xavier

    Bravo pour ta page et ton site.

    A bientôt

    http://xavier-lassabliere.fr

    Répondre
  5. Fffp

    Belles Photos mais c’est l’édition 2013/2014
    Les futures photos 2015/2016 devront être encore plus originales et mystérieuses
    à suivre

    Répondre
  6. boisjot

    bravissimo, connaissant tous ces lieux pour les arpenter souvent depuis que je suis à la retraite et adorant LYON qui se découvre campagne et ville lorsqu’on la parcourt à pieds !!! j’ai été ravie de voir un autre regard tellement romantique les découvrir aussi autrement !!! merci aussi pour ces jeunes et ces moins jeunes qui comme moi ont su aller à la recherche d’un LYON authentique ! MERCI et celà me conforte dans mon idée que ton blog est une pure merveille et que ton coeur et tes yeux sont humains

    Répondre
  7. dicava

    De très belles photos, des textes enchanteurs, de la poésie pour toutes ces personnes qui se sont livrées à toi.
    Bravo Sandrine, c’est une très belle expérience que tu as vécue là, et que tu nous partages, merci!

    Répondre
  8. Anne-Laure

    Super séance, super nana, super photos !! Tout est super !!!

    Répondre
  9. Farlay Evelyne

    Bravo à toi, le résultat est magnifique et gorgé de surprises
    Avec toi nous avons partagé un p’tit bout de nous!!!
    …très émouvant….!!!
    Encore merciiii

    Répondre
  10. Bozo

    Joli projet mené à terme pour un résultat superbe. Bravo Sandrine !

    Répondre
  11. yo

    le résultat est superbe !!! bravo pour tout ce temps passé !!!ça en valait vraiment le coup 😉

    Répondre
  12. Deux points Ka

    Magnifique tranche vie de toutes ces personnes que tu as rencontré fortuitement.
    Merci à toi de nous faire partager tout ces moments délicieux et ces lieux insolites.
    Je te prie de poursuivre encore et encore.

    Répondre
  13. aha

    Drine tu as fait un super boulot et pris du temps pour nous tous …….Tu es Génial !!!!!!! merci bien pour cette belle expérience , TOP !!!
    Gros bisous et a bientot
    Thierry

    Répondre
  14. Lou

    Beau travail , Bravo !

    Répondre
  15. Pascaline

    Bonjour,
    J’adore cet article qui fait découvrir les secrets lyonnais,
    Je suis très intriguée par la photo d’Ingrid sous la verrière, est ce vous pourriez me dire où cela se situe ?
    Merci par avance pour votre retour !

    Pascaline

    Répondre
    • Sandrillon

      Merci Pascaline de votre message 🙂
      Malheureusement, je ne peux livrer les endroits plus ou moins connus où m’ont emmené mes modèles…
      Je ne voudrais pas trahir leur confiance.

      Répondre

Laisser un commentaire